Association

Objet de l’APJL

L’association a pour objet l’élaboration continue et critique du savoir psychanalytique en référence à sa découverte par Sigmund Freud et à sa fondation par Jacques Lacan. Spécifiquement, l’association entend se donner les moyens pour élucider ce qu’il en est du désir de l’analyste, et des conséquences du discours psychanalytique quant aux civilisations. Elle se donnera pour moyens cartels, séminaires, forums, enseignement, ect. Elle se dotera d’une revue pour permettre la discussion critique de ses résultats par les associations de psychanalyse ayant des objectifs convergents et par le public concerné. Enfin, elle encouragera toute initiative visant à prévenir la transformation de l’association en institution et à empêcher la constitution d’une bureaucratie de fait.

Article 2 des statuts de l’APJL.


Les trois orientations de l’APJL

Tirant les conséquences de la dissolution par Lacan de l’Ecole Freudienne de Paris et des expériences associatives qui lui ont succédé, l’Association de Psychanalyse Jacques Lacan se fonde sur le triple pari de :

  • Faire école

L’APJL renonce à toute prétention à s’auto-instituer comme Ecole qui garantirait le discours analytique. Elle ne comporte pas de didacticiens qui auraient en charge de dire le vrai ou le faux. Tout au plus vise-t-elle à faire école, c’est-à-dire à proposer un cadre propice au renouvellement par chacun du savoir du psychanalyste.

  • Soutenir un principe d’extériorité et de supplémentarité

En réponse à l’absence structurelle de toute garantie interne, l’APJL est résolument ouverte.  Elle se supplémente en associant des personnes extérieures à ses dispositifs, notamment celui de la passe. Ses membres sont libres d’appartenir à d’autres associations ou de travailler et échanger avec celles-ci, le rapport de chacun à la psychanalyse primant sur l’appartenance associative.

  • Veiller à la séparation entre fonctionnement associatif et dimension épistémique.

Chaque membre est libre de construire ses propres espaces de travail et d’en présenter le produit, s’il le souhaite. Les instances associatives, telles que conseil d’administration ou secrétariat de la passe, sont soumises au principe de dissolution et périodiquement renouvelées. Le fonctionnement associatif fait régulièrement l’objet de discussions et d’élaborations lors d’assemblées plénières ouvertes aux non-membres.